Logo surlefildeparis
plan coup3

hollande

  • WOLFF - Ecume de Paris 1885


    Albert WOLFF. Mémoires d’un Parisien. L’Ecume de Paris.  Paris, Victor-Havard, 1885.

    In-8 broché, couv. bleue rempliée, 352 p., non coupé, témoins conservés. Couv. roussie, dos insolé, petit manque de papier au coin inf. gauche de la couv. ex-libris. 200€paris, histoire, , misere, albert wolff, memoires d'un parisien, écume de paris, victor havard, 1885, edition originale

    Edition originale, rare exemplaire sur papier de Hollande.

    L’écrivain et journaliste Albert Wolff (1835-1891) n’en est pas à son premier écrit sur la misère parisienne, bien qu’on le connaisse davantage comme critique d’art. Il livre ici un récit vivant, écrit à la première personne, contant ses propres souvenirs ou révélant de macabres faits divers. Au menu : les rues crapuleuses, les cités de chiffonniers, le pharmacien empoisonneur, les ventes d’enfants, le bourreau et ses aides…

    « Les tableaux que je mets aujourd’hui sous les yeux du lecteur ne sont pas sortis de l’imagination de l’écrivain : ce sont, puisque le mot est à la mode, de véritables documents humains qui serviront un jour de base à ceux qui écriront l’histoire de notre civilisation. »

     De la bibliothèque de l’historienne Blanche Maurel, avec son ex-libris.  

  • ZOLA - Paris 1898


    Emile ZOLA. Les Trois Villes. Paris. Paris, Bibliothèque-Charpentier, Eugène Fasquelle, 1898. 

    Petit in-8, demi-basane vermillon à coins, dos à 4 nerfs, titre doré, couv. conservées, 608 p. Non rogné, témoins conservés. Bel exemplaire, décoloration partielle au dos, raresEmile Zola. Les Trois Villes. Paris. Paris, Bibliothèque-Charpentier, Eugène Fasquelle, 1898 rousseurs. Reliure postérieure. 350€

    Edition originale, exemplaire nominatif sur papier de hollande, signé à la justification par l'éditeur, et enrichi d'un portrait gravé de Zola par Gorvel sur papier japon placé en frontispice.

    Dernier volume du cycle romanesque « Les Trois Villes », publié par Zola entre 1893 et 1898. Par l'intermédiaire de l'abbé Pierre Froment, fil conducteur des trois romans, Zola s'interroge sur la place de la religion dans la société moderne et sur l'accroissement des inégalités entre la bourgeoisie et les classes populaires, poussées à l'anarchie par la pauvreté.

Banniere bas
Sauvegarder
Choix utilisateur pour les Cookies
Nous utilisons des cookies afin de vous proposer les meilleurs services possibles. Si vous déclinez l'utilisation de ces cookies, le site web pourrait ne pas fonctionner correctement.
Tout accepter
Tout décliner
En savoir plus
Analytics
Outils utilisés pour analyser les données de navigation et mesurer l'efficacité du site internet afin de comprendre son fonctionnement.
Google Analytics
Accepter
Décliner